La raison principale des membres impliqués dans l’Information publique est d’apporter le message de rétablissement à l’alcoolique qui souffre encore, en informant le grand public au sujet du programme des AA.

Nous transmettons notre message, qui est de parler du mouvement des A.A., de sa nature, de son but et de son utilité pour les alcooliques en distribuant de la littérature dans les endroits publics tels que : cliniques, dentistes, médecins, bibliothèques, postes de police, presbytères et autres.

En étant présents avec des présentoirs de publications et des kiosques dans les congrès, les hôpitaux et les écoles. En ayant des activités d’informations en classe avec des élèves, avec des organismes pour jeunes et adultes, dans les entreprises, dans les réunions de groupe et autres. En communiquant avec les maisons de convalescence, maisons de repos et résidences de personnes âgées pour leur offrir la documentation ou un exposé sur les A.A. En rejoignant les malentendants. De plus, en prenant contact avec les médias.

Le programme des AA fonctionne quand un alcoolique actif demande de l’aide, et quand les AA sont là pour la donner. Cependant, on retrouve souvent derrière cet appel l’influence d’un médecin, d’un organisme ou d’un établissement spécialisé en alcoolisme, d’un parent, d’un employeur, d’un enseignant, de quelqu’un qui connaît l’existence du mouvement et qui sait comment nous rejoindre.

Extrait des Lignes de conduite des AA — I.P. (p.6)
Reproduit avec la permission de AAWS, Inc.

 

Faire ce que nous connaissons le mieux

Nous nous en tenons à ce que nous connaissons le mieux : le rétablissement personnel et le travail de Douzième Étape. Nous ne sommes pas des spécialistes du domaine général de l’alcoolisme. Nous partageons notre programme de rétablissement avec d’autres, mais nous ne sommes pas des professionnels. Nous n’offrons pas non plus de définition officielle de l’alcoolisme et, bien que nous soyons victimes de cette maladie, nous ne possédons pas de connaissance approfondie de ce qui la cause ou de ce qui peut la « guérir ».

Les membres qui font de l’information publique doivent souvent s’engager dans des activités au niveau des médias. Les AA ne sont pas une société secrète et nous transmettons notre message à qui nous le pouvons, quand nous le pouvons. Si l’alcoolique qui souffre encore ne voit jamais de membres des AA, comment cette personne peut-elle nous trouver ? Cependant, nous devons toujours être conscients de la nécessité de demeurer anonymes sur la place publique; nous devons essayer de donner aux médias une image fidèle de l’ensemble du mouvement des AA. Les membres qui transmettent le message grâce à l’information publique jugent essentiel de souligner et de se rappeler que les AA forment une association de gens tous égaux.

Extrait des Lignes de conduite des AA — I.P. (p.11)
Reproduit avec la permission de AAWS, Inc.

 

Les Traditions nous guident

Une lecture attentive des publications des AA (Les Douze Étapes et les Douze Traditions, de même que les brochures « La Tradition des AA et son développement » et « Les Douze Traditions illustrées ») est essentielle à quiconque désire œuvrer auprès des non-membres. Toutes les Traditions sont importantes dans ce travail de Douzième Étape, spécialement les Sixième, Huitième, Onzième et Douzième Traditions, qui s’y rapportent directement. La Sixième Tradition : « Un groupe ne devrait jamais endosser ou financer d’autres organismes, qu’ils soient apparentés ou étrangers aux AA, ni leur prêter le nom des Alcooliques anonymes, de peur que les soucis d’argent, de propriété ou de prestige ne nous distraient de notre objectif premier. ».

L’alcoolisme, aujourd’hui, constitue une préoccupation majeure pour beaucoup d’organismes locaux, provinciaux ou nationaux. Beaucoup parlent avec enthousiasme du programme des AA et collaborent avec les groupes et les comités des AA. Dans quelle mesure les membres des AA devraient-ils participer aux programmes de tels organismes ?

Notre expérience nous enseigne un principe directeur simple : nous collaborons, sans nous affilier. Nous désirons œuvrer de façon constructive avec d’autres associations dans le domaine de l’alcoolisme, mais nous ne voulons pas apparaître fusionnés avec elles aux yeux du public. Lier publiquement le nom des AA à une autre association pourrait donner l’impression que nous sommes affiliés avec elle. Nous devrions prendre soin de préciser que les AA sont disponibles en tant que ressource pour les autres organismes et que nous sommes toujours prêts à aider et à collaborer.

Les AA ne s’intéressent qu’au rétablissement personnel et à l’abstinence continue de toute personne alcoolique qui demande l’aide du mouvement. L’association des Alcooliques anonymes ne se mêle pas de recherche en alcoolisme, ni de soins médicaux ou psychiatriques, ni de propagande sous quelque forme que ce soit, mais les membres, en tant qu’individus, peuvent participer à de telles activités.

Extrait des Lignes de conduite des AA — I.P. (p.10)
Reproduit avec la permission de AAWS, Inc.