La publication de notre Gros Livre, Les Alcooliques anonymes, en 1939, a constitué la première source d’information pour le public. Dès 1941, de nombreux articles sur les AA dans des publications de portée nationale ont contribué à faire comprendre et accepter le Mouvement. Un autre facteur important a été les bonnes relations avec des professionnels tels le Dr W.D. Silkworth, le Révérend Sam Shoemaker et le Dr Harry Tiebout.

Le Comité d’information publique du Conseil des Services généraux a pris naissance en 1956, et un comité correspondant de la Conférence a été institué en 1961. La Conférence des Services généraux a établi comme suit la politique d’information publique des AA.

Dans toutes ses relations publiques, le mouvement des AA a pour seul objectif d’aider l’alcoolique qui souffre encore. Toujours conscients de l’importance de préserver l’anonymat des membres, nous croyons pouvoir atteindre ce but en disant à l’alcoolique et à ceux qui pourraient s’intéresser à son problème comment nous avons réussi à apprendre à vivre sans alcool, individuellement et collectivement.

Nous croyons que notre expérience devrait être dispensée librement à tous ceux qui s’y intéressent sincèrement. Nous croyons aussi que toutes nos démarches dans ce domaine devraient témoigner de notre gratitude pour le don de la sobriété, et indiquer que nous reconnaissons l’intérêt manifeste de nombreuses autres personnes à l’égard du grave problème de l’alcoolisme.

En 1973, la Conférence des Services généraux a confirmé ce qui suit : « Nous devons reconnaître que notre compétence en matière d’alcoolisme se limite aux questions reliées au mouvement des Alcooliques anonymes et à son programme de rétablissement ».

Extrait des Lignes de conduite des AA — I.P. (p.1)
Reproduit avec la permission de AAWS, Inc.